FREE TO GO TOUR 2015

ALBUMS

CLICK TO BUY OUR NEW ALBUM !!!

 

shop

TOUR 2016

 

LIVE A FIP - STUDIO 105

KONI

GONDWANA

TEASER #1 : TROUBLE

TEASER #2 : CRISIS

TEASER #3 : FREE TO GO

Prosperti and Manu playing Free to Go

  • ©© les freres Smith – the Smiths brothers – is a Paris based 12 piece collective specialized in afrobeat and ethio flavoured grooves. These music smugglers have been touring the French and European scenes for more than 10 years, always with the same blasting energy. Well known for its explosive live interventions, the band is now releasing its second album after various collaborations with artists such as Tony Allen, Kutiman, Franck Biyong, Kokolo, Mamani Keïta and Djeli Moussa Condé among others.

    Refusing all kinds of contractual supervision promising colonial looting of their music, ©© les freres Smith have handled their business themselves, violently stucking their knives on the desk of filthy producers and doing confettis of these paper chains made to hold them up. Self-managed, self-produced, self-financed. Contreband Mentality !

    Connected to the Afro-beat diaspora that goes from the cofounder Tony Allen, to Israeli Kutiman, the New Yorkers ofKokolo, Nigerian Kologbo (Africa 70) or the Canadians of the Souljazz Orchestra ; ©© Les freres Smith has for a decade oiled and sharpened its musical arsenal with a surgical and a meticulous precision. 

    Tight groove, jazz impulsions, tribal trance, funk vibrations, the Smithian sound has its source in the multiple influences of each of the band members, and it contaminates the brains with vibes coming right from Mulatu Astatke’s moustache, Fela’s fur coat and James Brown’s chukka boots, all together.

    Used to smuggle the pulse in, ©© les freres Smith has also worked hard on implementing an Afro-beat Route. A double-way road winding all over Europe and enabling all kinds of musical meetings with bands affiliated to the Contreband Mentality. Spilled burning hundreds of times in Parisian concert pits (Bellevilloise, Glaz’art, Cithéa, Réservoir, Bus Palladium…) and more generally in France and Europe (United Kingdom, Germany, Sweden, Belgium, the Netherlands…), their afro-eruptive balm bewitches their audience, leaving no other choice than standing up, raise their fists with one unique rallying shout: « Smith ! Smith ! Smith ! » chanted until total exhaustion.

©© les freres Smith est un collectif Parisien de 12 musiciens spécialistes en grooves et sonorités afro/ethio. Ces musiciens contrebandiers arpentent les scènes françaises et européennes depuis plus de 10 ans, toujours avec la même énergie. Connu pour ses prestations scéniques explosives, le groupe s’apprête à sortir son deuxième album après diverses collaborations avec des artistes tels que Tony AllenKutimanFranck BiyongKokoloMamani Keïta et Djeli Moussa Condé et beaucoup d’autres…

Refusant toute mise sous tutelle contractuelle leur promettant le pillage colonial de leur musique, ©© les frères Smith ont pris eux-mêmes leurs affaires en mains, plantant violemment leurs poignards sur le bureau des producteurs avides et faisant des confettis de ces chaines en forme de paperasse avec lesquelles on voulait les entraver. Autogérés, autoproduits, autofinancés.

Connecté à la diaspora Afro-beat qui passe par le co-fondateur Tony Allen, l’Israélien Kutiman, les New-Yorkais de Kokolo, le Nigérian Kologbo (Africa 70) ou les Canadiens du Souljazz Orchestra, ©© les frères Smith huilent et affutent leur arsenal musical depuis une décennie avec une précision et une minutie chirurgicale.

A l’intérieur de leur cargaison, le produit est stable mais devient incontrôlable dès le premier coup de cymbale marqué. Cuivres baroudeurs, caisses claires arides, guitares machettes, percussions obsédantes, claviers venimeux.Groove verrouillé, impulsions jazz, transes tribales, vibrations funk, le son Smith prend sa source dans les influences multiples de chacun de ses membres, mais c’est dissimulé derrière la moustache de Mulatu Astatké, avec le manteau de fourrure de Fela sur le dos et les bottines de James Brown aux pieds qu’il s’insinue dans les cerveaux.

Habitués à passer la pulsation en fraude, ©© les frères Smith ont aussi œuvré à mettre en place une Route de l’Afro-beat. Une route à double sens qui serpente dans toute l’Europe et qui rend possibles les rencontres musicales avec les groupes affiliés Contreband Mentality. Répandu brûlant des centaines de fois dans des fosses de concerts Parisiennes (Bellevilloise, Glaz’art, Cithéa, Réservoir, Bus Palladium…) et plus généralement en France et en Europe(Angleterre, Allemagne, Suède, Belgique, Pays-Bas…), leur baume afro-éruptif envoûte le public ne lui laissant plus d’autre choix que de lever le poing avec pour seul cri de ralliement un « Smith ! Smith ! Smith ! » scandé jusqu’à épuisement total.